Afrique du Sud

RIEBEEK CELLARS & RYNO BOOYSEN

Percheron Shiraz-Mourvèdre 2021

11,90 €
Un assemblage généreux au style "Languedocien" mais à l'identité résolument Sud-Africaine
Format:
Couleur:

Les raisins proviennent de la région du Swartland au Cap où le climat est idéal pour la viticulture avec de faibles précipitations estivales et des brises fraîches l'après-midi. L'assemblage est composé de 70% de Syrah (localement dit shiraz), provenant des vignobles de la vallée de Riebeek, de 27 % de Mourvèdre et d'un tout petit peu de Viognier, issus des pentes de Kasteelberg. Les 3 cépages sont co-fermentés ensemble, puis le pigeage est pratiqué plusieurs fois par jour afin d'extraire couleur et arômes. Le nez est parfumé et la bouche développe des notes de framboise, de cassis, de fraises écrasées, de cerise noire, de mûre, de prune, de cacao, de tabac et de clou de girofle. C’est un vin à la texture généreuse et aux tanins modérés et fondus. La finale se prolonge sur les fruits noirs et les épices.

Cépages : 70% Syrah, 27% Mourvèdre, 3% Viognier

Alcool : 14,5 %

Garde : 1-5 ans

On vous recommande ce vin avec un gigot d'agneau en cuisson lente, une daube de sanglier à l'ancienne, un bœuf bourguignon ou accompagné de fromages affinés.

Les premières vignes ont été plantées en Afrique du Sud par des colons hollandais dans les années 1650, bien que la production de vin n'ait pas vraiment commencé à décoller avant l'arrivée des protestants français, dans les années 1680, avec leurs compétences et leurs connaissances en matière de viticulture. Stellenbosch est également une région viticole historique, les premiers vignobles y ayant été plantés dans les années 1690.



De nos jours l'Afrique du Sud est l'un des plus importants pays producteurs de vin de l'hémisphère sud. Avec plus de 300 ans d'histoire viticole, elle est souvent décrite comme un pont entre l'Ancien et le Nouveau Monde. La majorité des vins sont produits selon les techniques de vinification du Nouveau Monde, mais ils ont souvent plus en commun stylistiquement avec leurs homologues de l'Ancien Monde. Depuis la fin de l'apartheid, le vin sud-africain a bénéficié d'une attention internationale et a été acclamé pour sa grande variété de styles.



L'industrie vinicole sud-africaine est répartie dans le paysage luxuriant et accidenté du Cap-Occidental. Ici, l'abondance de montagnes, de vallées et de plateaux permet aux viticulteurs de produire une grande variété de styles. On trouve également des vignobles dans la région de l'Orange River du Cap Nord, où le paysage plat et aride est dominé par le désert du Kalahari. La plupart des régions viticoles d'Afrique du Sud ont un climat méditerranéen, fortement influencé par la rencontre des océans Atlantique et Indien.



Le cépage emblématique du pays est le Pinotage, un croisement indigène de Pinot Noir et de Cinsaut que l'on trouve rarement en quantité dans les autres pays producteurs de vin. Le Shiraz (Syrah) est également largement planté, tout comme le Cabernet Sauvignon et le Merlot (souvent réunis dans un assemblage de Bordeaux). Le Chardonnay, le Chenin et le sauvignon blanc sud-africains sont devenus populaires à l'échelle internationale au cours des dernières années.

La Coastal Region


La “ Coastal Region” ou région côtière est la plus importante région viticole de la zone “Western Cape” et l’épicentre de l’industrie viticole sud-africaine. Cette région s’étend sur 105 kilomètres du nord au sud et sur 50 kilomètres d’est en ouest. L’océan Atlantique forme sa frontière ouest et les massifs de Boland à l’est. Les montagnes du Hottentot Holland au sud la protègent de l’influence de l’océan et elle est aussi traversée par des petites « îlots » montagneux (Paarl Rock, Paardeberg et Simonsberg). Cette région est à la fois influencée par les océans et les montagnes et il existe de nombreux microclimats. Le climat est méditerranéen et l’influence des océans se faire sentir d’une manière plus marquée près des côtes mais l’intérieur de la région est plus chaud.



La sous-région : Le Swartland


Traditionnellement région productrice de céréales, le Swartland dont le nom signifie "Terre Noire" en hollandais, est devenue en une quinzaine d’années une des régions viticoles les plus emblématiques d’Afrique du Sud. La topographie de la région est très variée et les vignobles peuvent se trouver à flanc de montagne ou sur les collines vallonnées qui parsèment la région. Le climat est chaud de type méditerranéen avec des influences océaniques à mesure que l’on se rapproche du littoral atlantique. Le climat chaud réduit grandement l’incidence des maladies. La pluviométrie est de 400 mm par an mais la région comprend de nombreuses parcelles de vieilles vignes non irriguées aux rendements très faibles. Les sols sont majoritairement composés d’ardoises. Il existe aussi de poches de granite en particulier autour de la montagne de Paardeberg. La plupart des vignobles sont taillés en gobelet, taille qui induit une forte résistance à la chaleur et à la sècheresse. Les principaux cépages de la région sont la grenache, la syrah, le mourvèdre et le chenin blanc.

Vous devriez également aimer