Est-ce que le vin rosé est un (bon) vin ?

  1. Pourquoi le rosé n’est pas du vin ?
  2. Qu'est ce qu'un vin rosé ?
  3. Comment est fait le vin rosé ?
  4. Le rosé est-il bon pour la santé ?
  5. On mange quoi avec du vin rosé ?

 

Pourquoi le rosé n’est pas du vin ?

Malheureusement le vin rosé n'est pas un mélange de vin rouge et vin blanc comme tant de personne aiment le faire croire... C'est bien un "vrai" vin comme les autres

Qu'est ce qu'un vin Rosé ?

Le vin rosé joue les trouble-fêtes entre le vin rouge et le vin blanc, parfois décrié voir même pas considéré comme un véritable vin, d'une certaine manière, le rosé ressemble plus à un état d'esprit ou un manière de vivre. Comme dans tous les styles de vins, on trouve des exemples plus du registre des produits sanitaires mais également de très jolis flacons, travaillés avec soin et qui égaillent nos soirées d'été.

Alors comment est-il fait exactement ? Le rosé se produit lorsque la peau des raisins rouges ne touche le vin que pendant une courte période. Là où certains vins rouges fermentent pendant des semaines sur des peaux de raisins rouges, les vins rosés sont colorés en rouge pendant seulement quelques heures.

Le vigneron détient le pouvoir sur la couleur du vin et enlève les peaux de raisin (la source des pigments rouges ) lorsque le vin atteint la couleur qu'il souhaite lui transmettre.

Comment est fait le vin rosé ?

Le vin rosé peut être élaboré de différentes manières et la méthode dépend de la philosophie du vigneron et de l'équipement de vinification disponible. Il existe 3 manières principales de faire du rosé :

La macération - cela implique souvent un contact cutané avec les raisins rouges où il y a un léger écrasement afin que le jus et les peaux baignent ensemble (appelé macération) donnant une certaine couleur au jus. Cela peut prendre de quelques heures à quelques jours. Plus le temps est court, plus la couleur est claire.

Méthode de saignée - Le rosé de saigné est obtenu à partir d'une vendange mise en cuve, comme pour le rosé de macération, mais destinée à produire du vin rouge. Après quelques heures de macération, on libère une partie du jus contenu dans la cuve et qui a déjà pris une teinte rosée, pour le vinifier à part. Le reste de la vendange est quant à lui laissé dans le cuve initiale afin de produire du vin rouge.

Assemblage - parfois un rosé peut être fait en mélangeant des raisins de cuve rouges et blancs. Ce n'est plus aussi courant qu'autrefois, mais c'est une technique utilisée dans les années 80 par certains vignerons à travers l'Australie. On la retrouve également dans l'élaboration des champagne rosé, issue d'un savant mélange entre un jus de Chardonnay, de Pinot Noir et de Pinot Meunier.

Le rosé est-il bon pour la santé ?

Des chercheurs ont étudié le vin pour tenter de percer ses bienfaits sur la santé. Ils ont découvert que la peau des raisins contient du resvératrol. Le niveaux de resvératrol dans les vins rouges est le plus élevé, là où les vins blancs en contiennent beaucoup moins. Le rosé, lui, se situe entre les deux.

Le resvératrol est un antioxydant, et bien que les scientifiques ne sachent pas exactement comment le composé fonctionne, il a tendance à diminuer les risques de maladie cardiaque et d'inflammation. Il est également présent dans les myrtilles et le cacao.

On mange quoi avec du vin rosé ?

Le meilleur rosé est connu pour sa polyvalence, en particulier les styles secs qui ont une belle acidité pour s'accorder avec différents types d'aliments. C'est un excellent accord avec des plats espagnols comme des tapas ou une paella, des plats asiatiques comme des sushis ou un bo bun aux crevettes qui s'accorderont très bien avec le rosé Pipoli Rosato del Basilicate mais également avec des antipasti, un ceviche de poisson, un carpaccio de bœuf au basilique ou des fromages.